Recherche & Industrie
Etudier àGrenoble
c’est étudier dans un environnement scientifique unique en France et dans un bassin industriel dynamique.

Un environnement scientifique

EXCEPTIONNEL

Le master Physique de Grenoble vous offre l’opportunité unique de faire l’expérience d’un environnement scientifique et technologique rare tout au long de vos études. En plus du stage de fin de formation, nos nombreux partenaires dans la recherche et l’industrie vous permettront de faire une première découverte du monde professionnel en début d’été pour une première expérience de deux mois.

Mais la recherche fait également partie intégrante du programme de formation du master. En effet, les enseignements théoriques sont complétés par des travaux pratiques souvent réalisés au sein même des laboratoires qui participent ainsi directement à la formation. De plus, des séminaires dédiés en première années et un accès aux séminaires de recherche des laboratoires en seconde année vous permettront d’accéder à une formation étroitement couplée à la recherche.

Grenoble regroupe en effet l’ensemble des grands organismes de recherche et d’enseignement supérieur français et cette concentration unique des acteurs de la recherche fait de Grenoble un site exceptionnel dans l’ensemble des domaines de la physique moderne. Avec 45000 étudiants, 24 facultés et instituts et 80 laboratoires de recherche, Grenoble est incontestablement un des plus grands poles de recherche du monde. Découvrez ces partenaires en cliquant sur les liens ci-dessous :

Une histoire longue

DE PRÈS DE 800 ANS

Grenoble vit et s’articule autour de la recherche et de l’innovation dans tous les domaines. L’université de Grenoble est vieille de plusieurs siècles. Joseph Fourier et Jean-François Champollion ont laissé leurs empreintes mais la physique moderne a connu un essor exceptionnel  sous l’impulsion de Louis Néel et Louis Weil qui trouvèrent à Grenoble un espace de liberté au début de la seconde guerre mondiale. Alors qu’ailleurs, on commençait à poser les bases de communautés scientifiques, Grenoble était déjà une ville scientifique reconnue dans le monde entier. C’est aujourd’hui plusieurs milliers de chercheurs et enseignants-chercheurs qui travaillent sur les deux campus de la ville et si Louis Néel a incontestablement été un acteur majeur de son développement scientifique, deux autres prix Nobel (Rudolf Mössbauer et Klaus von Klitzing) y ont effectué une partie de leurs travaux.

Des grands instruments

INTERNATIONAUX

La physique est un des domaines les plus exigeants en terme d’instrumentation, et Grenoble a su répondre à cette exigence par le développement d’une instrumentation de pointe dès le début de son histoire scientifique. Cette « culture instrumentale » a conduit de grands organismes européens à choisir Grenoble pour y implanter leurs Grands Instruments comme la source de neutrons la plus intense au monde (ILL), la première source de rayonnement synchrotron européenne (ESRF) ou l’institut européen de radio astronomie (IRAM).

Enfin Grenoble joue un rôle majeur dans le développement de grands projets internationaux comme la production de champs magnétiques intenses au sein del’European High Magnetic Laboratory ou dans le domaine de la physique des particules par le bias du Large Hadron Collider du CERN.

Ces Grands Instruments contribuent pleinement au rayonnement de Grenoble et en font un pôle de recherche unique au monde, découvrez les en cliquant sur les liens ci-dessous :

L’innovation

COMME ART DE VIVRE

La richesse scientifique de Grenoble y a attiré de nombreuses industries de haute technologie et le dynamisme industriel de Grenoble est souvent le fruit d’une étroite collaboration entre industriels et laboratoires de recherche. Ainsi Innovalée, fondée en 1971 avec comme ambition de favoriser cette synergie, regroupe aujourd’hui plus de 360 entreprises dont la Sames fondée en 1946 par le futur prix Nobel Louis Néel – encore lui – dont l’activité est la pulvérisation de peinture par effet électrostatique.

De même la création en 2006 du pôle Minatec dédié aux nanotechnologies marque les liens historiques entre les leaders de l’industrie microélectronique (STSTMicroelectronics, Soitec), le CEA Grenoble (LETI) et le monde académique.

Son dynamisme économique a conduit Grenoble a être classé en 5eme position des villes les plus innovantes du monde par le magazine Forbes (derrière Eindhoven, San Diego, San Francisco et Malmö). De même, Grenoble a été élue 2eme ville la plus innovante d’Europe par la commission européenne (derrière Barcelone), récompensant ainsi  son écosystème d’innovation connectant les citoyens, les entreprises et les organismes publics.

Un des principaux

POLES DE R&D FRANÇAIS

Le dynamisme de la ville se traduit par la création de très nombreuses start-ups et Grenoble fait ainsi partie des 9 villes françaises sélectionnées pour constituer le réseau French Tech visant à donner une identité visuelle commune à ces sociétés.

Mais la ville accueille également de nombreuses industries de haute technologie souvent leader mondiaux dans leurs domaines. Grenoble s’est ainsi forgée au cours des dernières décennies une image de leader dans le domaine des R&D, en voici quelques exemples :

Des labels

D’EXCELLENCE

Le regroupement des thématiques scientifiques au sein de laboratoires virtuels labellisés par le ministère de la recherche (LABEX) atteste du dynamisme des laboratoires Grenoblois. Mais avec le financement de bourses et de matériel de recherche ou pédagogique, c’est aussi l’opportunité pour vous d’apprendre dans un cadre qui vous offrira un nombre extraordinaire d’opportunités dans l’ensemble des domaines de la physique. N’hésitez pas à consulter les pages web de ces partenaires pour de plus amples renseignements :

De même, l’Université Grenoble-Alpes vient de recevoir le label « initiative d’excellence » (IDEX) décerné dans le cadre du programme des investissements d’avenir du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche.